Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Un Monde Fantastique

Le Fantastique

 

Une des questions que posent souvent les amateurs de littérature fantastique est bien évidemment: "Qu'est-ce que le fantastique, précisément?". Je suis là pour vous répondre...

 

Pour commencer, définissons le terme fantastique. "Fantastique" est tiré du latin "phantasticus", terme lui-même issu du grec "phantastikos", qui signifie "imaginaire". L'imaginaire a donc une place primordiale dans le genre fantastique. En effet, dans n'importe quelle oeuvre fantastique, on trouvera une communauté parallèle (magiciens, fantômes, monstres...), de la magie...

 

Cependant, le fantastique ne doit pas être confondu avec l'heroic fantasy, qui est un genre dérivé, mais assez différent:

— Le genre fantastique se caractérise par la présence de magie ou autre pratique proche à l'intérieur de notre monde. Un exemple connu: "Le Horla" de Guy de Maupassant, ou, plus moderne, "Twilight" de Stephenie Meyer et "Harry Potter" de J.K Rowling. Le personnages évoluent dans le monde que nous connaissons mais rendu différent par la présence du surnaturel ou du paranormal. 

— L'heroic fantasy se situe dans un monde parallèle, souvent moyenâgeux, dans lequel l'usage de la magie et de dons surnaturels est considéré comme parfaitement normal. L'exemple le plus célèbre est certainement "Le Seigneur des Anneaux" de J.R.R Tolkien. Les personnages vivent dans un monde proche du notre, mais où la pratique de la magie est quotidienne, où les créatures comme les sirènes ou les dragons sont l'équivalent de nos poissons et oiseaux...

 

Le fantastique est également assimilé (à tort) au monde du merveilleux, genre qui a influencé le fantastique, l'heroic fantasy et autres. Dans le monde du merveilleux, on peut classer les contes de Perrault, d'Andersen ou des frères Grimm, ces contes qui ont bercé notre enfance. Ce sont ces contes qui ont influencé mon écriture. Les princesses prisonnières des dragons et les chevaliers brisant des sortilèges d'un baiser ont toujours émerveillé les enfants, suivis de près par les garçons qui perdent leur ombre et s'envolent par la fenêtre et les fillettes qui discutent volontiers avec le loup du coin. Le monde merveilleux est le monde où tout est possible, où les gens ne meurent pas après un bref séjour dans l'estomac d'un féroce représentant de la race canine, où les sortilèges peuvent être brisés par l'homme de votre vie, où ce qui fait peur et représente le mal est vite éradiqué par de jeunes combattants au cœur pur. 

 

Au contraire, le fantastique, sans être un genre horrifique, met en scène d'effrayants personnages comme les fantômes qui viennent vous hanter dans votre sommeil, les vampires qui vous séduisent aisément avant de vous sucer le sang jusqu'à la dernière goutte... Dans le monde du fantastique, les héros peuvent être corrompus, la trahison existe, la mort également. Dans le monde fantastique, les héros étant la plupart du temps humains, ils ne disposent que des capacités humaines qu'ils possèdent depuis leur naissance pour faire face au paranormal et au surnaturel (mis à part quelques cas spéciaux dont les télépathes, les télékinésistes et les médiums). 

 

En ce qui me concerne, j'aime présenter mes héros (souvent des adolescents de quatorze à dix-neuf ans) comme des gens sans histoires, ou presque. On les voit pour la première fois dans une situation banale (dernièrement, la lecture d'un journal), si bien que l'on peut se demander ce qu'ils ont de si spécial. Jusqu'au moment où ils se retrouvent dans une situation impossible et manquent d'y passer. J'aime également mettre l'accent sur les tentatives d'assassinat par créature de cauchemar interposée. 

 

En espérant vous avoir aidé à y voir plus clair dans ces différents genre que sont le fantastique, l'heroic fantasy et le merveilleux, je vous dis à bientôt.

 

Lena

 

"Ce qu'il y a d'admirable dans le fantastique, c'est qu'il n'y a plus de fantastique. Il n'y a que le réel."

 

André Breton